Recherche et responsabilité sociale

La définition même de la responsabilité sociale fait mention du fait que les activités de recherche des facultés des sciences de la santé doivent elles aussi contribuer à répondre au mieux aux principaux problèmes de santé des populations et communautés à servir.

On peut identifier deux aspects liés à la recherche en responsabilité sociale :

1. Des activités de recherche socialement responsables

C’est-à-dire des activités de recherche orientées par le concept de responsabilité sociale. Parmi les objets de telles recherches, on pourrait inclure :

  • besoins prioritaires de santé ;
  • santé publique et soins de première ligne ;
  • modèles innovants des services de santé ;
  • populations vulnérables.

2. Des activités de recherche sur la responsabilité sociale d’une faculté

Ces activités visent à mesurer le niveau de responsabilité sociale d’une faculté dans le cadre de ses actions qui peuvent être départagées selon le modèle CPU (Conception, production, utilisabilité). Ces activités peuvent toucher différents éléments :

  • les étudiants : leurs caractéristiques personnelles à l’admission, le développement de leurs aptitudes et compétences liées à la responsabilité sociale, leur engagement envers des actions de responsabilité sociale et des populations en besoin, etc. ;
  • les programmes : leurs liens avec les besoins actuels et futurs de la société, les modalités pour évaluer les besoins de formation, les modalités de formation (type d’activités, lieu des activités, etc.), les modalités d’évaluation, etc. ;
  • les diplômés : activités de suivi des diplômés pour évaluer le degré de conformité de leur formation aux besoins de la population selon les éléments suivants : nombre de diplômés, disciplines professionnelles, compétences, recrutement et déploiement dans les régions, offre de services, populations servies, impacts sur les services de santé, impact sur la santé des populations ;
  • les institutions de formation : mission et objectifs, modalités de fonctionnement, partenariats, accréditation, etc. ;
  • les services de santé : les services de santé offerts par les membres de la faculté et les diplômés ;
  • les populations : les populations desservies, l’engagement envers les populations vulnérables, la perception des services par la population, l’état de santé de la population, etc. ;
  • les partenariats avec les principaux acteurs de santé ;
  • l’engagement envers l’évaluation continue des actions avec outils de mesure de qualité et accréditation.

Même si ces deux aspects liés au concept de « Recherche et responsabilité sociale » sont présentés séparément, ils sont intimement liés. Dans tous les cas, la mesure de la responsabilité sociale d’une faculté, incluant celle touchant sa mission recherche, doit s’effectuer par une série de mesures tant qualitatives que quantitatives. Ces mesures doivent être le résultat d’un dialogue avec les principaux acteurs de santé pour mieux répondre aux besoins. Elles doivent être effectuées de façon systématique et périodique à l’aide d’outils de qualité utilisant des normes valides et fiables. Dans tous les cas, le processus doit être explicite, transparent, constructif et accessible à tous. En accord avec les documents de l’OMS, le Consensus mondial sur la responsabilité sociale et le cadre d’évaluation de THEnet, le tout doit être effectué en collaboration avec les partenaires et en consultation/participation avec les communautés.

Le RIFRESS s’engage à faire la promotion de « Recherche et responsabilité sociale » et à développer des outils de mesure pour évaluer quel point les activités de recherche d’une faculté sont socialement responsables et quel point une faculté met en place des activités de recherche sur sa propre responsabilité sociale. Certaines actions ou projets liés à cet objectif sont en cours dans des institutions membres du RIFRESS telles que :

  • suivi des diplômés dans leur pratique professionnelle ;
  • développement chez les étudiants d’attitudes et de comportements responsables socialement et compétences en ce domaine ;
  • développement d’outils de mesure de la responsabilité sociale d’une faculté.

Un groupe de travail sera mis en place sur le thème de « Recherche et responsabilité sociale » suite à la réunion du Comité de pilotage du RIFRESS qui sera tenue le 7 et 8 avril 2017.