Projet COPIL mis en place grâce au modèle CPU

Conception – Production – Utilisabilité

La CPU a été le modèle de recherche-action proposé pour les projets en responsabilité sociale pour les raisons suivantes : permettre l’encadrement de la plupart des projets de façon conciliante et claire. Assurer des actions concrètes avec évaluation des impacts pour tout ce qui sera réalisé. Dégager une vision claire et une communication fluide des impacts sur la population.

Voici sommairement les contenus exigés. Idéalement, une formation est nécessaire pour le fonctionnement adéquat du modèle CPU.

Conception du projet

Références et engagements : les motivations et les orientations de l’initiative sont clarifiées.

Gouvernance : qui sera responsable du projet et d’où proviendront les ressources.

Partenariats : bien identifier les partenaires à coopérer pour un fonctionnement optimal du projet en regard de la responsabilité sociale.

Besoins de santé : comment ces besoins doivent-ils être documentés pour venir appuyer les engagements et la fixation des objectifs.

Besoins de formation : quelles seront les préparations nécessaires des partenaires et du personnel impliqués dans le projet.

Étudiants : en éducation médicale, ils sont au centre des retombées, comment nous assurer de les lier non seulement à la réalisation du projet, mais aussi à sa conception.

Production – Composantes de formation

Type de projet : des catégories de projet ont été élaborées pour tenter de mieux en structurer l’approche. L’identification du type de projet aide alors à en assurer le succès.

  1. Contrat faculté/territoire
  2. Première ligne de santé
  3. Adaptation de la formation
  4. Choix et finalité des spécialités
  5. Au choix :
    • Interdisciplinarité
    • Populations vulnérables ou mal desservies
    • Recherche (orientée vers les besoins de santé)
  6. Autres

À quel endroit : quels sont les secteurs visés par le projet ?

Quel contexte : favorable et défavorable à la réussite, possibilité d’utiliser un modèle SWOT (Strengs, Weaknesses, Opportunities, Threats)

Qui enseigne : de quelles ressources dispose-t-on pour le support au projet ? De quelle aide, support technique ou stratégique, allons-nous nécessiter ?

Contribution aux services : quel sera notre changement de rôle : d’académique universitaire à service populationnel ?

Et la recherche : qu’est-ce que ce projet peut apporter à l’ensemble des facultés de médecine en responsabilité sociale et comment l’intégrer au projet ?

Utilisabilité en réponse aux besoins

Discipline : quelles seront les formations visées par le projet et comment les responsabiliser et supporter dans le processus ?

Endroits de pratique : comment choisir les lieux de déploiement et qui supportera les milieux cibles dans la mise en place du projet concrètement ?

Services offerts : bien identifier les nouveaux services offerts ainsi que leurs impacts potentiels sur les soins visés à la population

Santé populationnelle : s’assurer d’identifier clairement des indices mesurables ou des dynamiques modifiées permettant de suivre les impacts du projet.

Développement connaissances : comment l’ensemble de ce qui a été entrepris pour ce projet permet une meilleure compréhension du fonctionnement, mais aussi des connaissances nouvelles sur les soins à apporter à la population. Comment partager ces connaissances et utiliser celles produites par des projets semblables pour susciter l’amélioration ?