La collaboration citoyenne comme support à la responsabilité sociale

Chaque faculté de médecine et des sciences de la santé se doit, dans un souci de responsabilité sociale et afin de remplir pleinement sa mission, d’offrir des activités de formation et de recherche répondant aux besoins des populations résidant sur son territoire, autant dans ses composantes cliniques et organisationnelles qu’en enseignement et en recherche.

Il est important d’entendre le point de vue de citoyennes et citoyens sur les outils de collaboration pouvant être utilisés afin que les activités de formation et de recherche de la faculté concernée répondent le mieux aux besoins de la population qui correspond à son bassin.

Les modalités d’approche de la population peuvent varier et inclure des forums citoyens, des sondages, des présentations et réponses aux questions des citoyens, des échanges en petits groupes et en grand groupe, etc. Le partenariat avec les établissements de santé et les organismes communautaires du territoire est important et peut être facilitant pour assurer la collaboration des citoyennes et citoyens.

Cette démarche consultative et les résultats qui en découlent démontrent un véritable projet de collaboration citoyenne.

La participation citoyenne vise une meilleure adéquation de la pratique des professionnels de la santé, notamment en médecine, par l’intégration de préoccupations régionales liées à une pratique hors des grands centres, aux activités de formation et de recherche, en plus de celles touchant les besoins particuliers des communautés des Premières Nations et des populations vulnérables du territoire.

Une fois les enjeux et les sujets prioritaires clairement définis, les citoyennes et citoyens peuvent collaborer régulièrement avec la faculté de référence et l’accompagner dans son évolution comme institution universitaire responsable socialement.